ONLY LIVE

live

Phanee de Pool

Vidéos ONLY FRENCH Tv

Quelques mots sur l'artiste ou le groupe

Phanee de Pool

Phanee de PoolPhanee de Pool débite, déboîte, déroule, déballe, déambule, détonne, décale (souvent) et désarme (parfois). Armée d’une lucidité élastique, d’une cadence électrique et d’une formule magique musicale en solo, la jeune artiste suisse maîtrise la lame langagière comme une rappeuse et nos maladresses existentielles comme un ange sur nos épaules. Phanee de Pool, c’est une voix lucide, solide, et malicieuse...

PLAYLIST | Par artiste

2018 : Lembe Lokk - Lizzie

2017 : Amosi - Kantala - Les Soeurs Doga - Naham Trio - Patrick Kabré - Phanee de Pool - Wally - Woz Kaly - Yoro N'Diaye

2016 : Annette Campagne - Cathy Renoir - Darline Desca - Francofete - Hervé Peyrard - Koto Brawa - Le Ligand - Les Jeunes d'Asteure - LiA - Nabalum - Nawel Ben Kraïem - NiLem - Sahad & the Nataal Patchwork - Tina Mweni

2015 : Amen Viana - Barcella - BélO - Blue Crexx - Dicko Fils - Émilie Marsh - Fabian Tharin - Gabacho Maroc - Gasandji - Geneviève Morissette - Jaaq - King Mensah - Koppo - Les Frères Guissé - Mai Lingani - Monsieur Lune - Mustafa Naham - Question de point de vue - Renya - Sahad

2014 : Ablaye Cissoko & Volker Goëtze - Alif Naaba - B.I.C. - Benoît Paradis Trio - Berty - Billie - Carlou D - Charlotte Parfois - Chloé Lacan - Dalton Télégramme - Des Fourmis dans les Mains - Electro Bamako - Elève Lapointe au Piquet - Eric Rwigema - Fredy Massamba - Ganta - Hervé Lapalud - Iaross - Jerem - Nikienta & Yiribasso - Pierrot Le Fou - Warba de Zamsé - William Baldé

2013 : David Sire - Faada Freddy - I Science - Kareyce Fotso - Khalid k - Le Cirque des Mirages - Lili Cros et Thierry Chazelle - Marka - Nicolas Fraissinet - Sébastien Lacombe - Souleymane Faye - Tomas Grand

2012 : Cédric Gervy - Eric Toulis - Marc Aymon - Mell - Orlando - Scotch & Sofa - Zedrus

2011 : Aliose - Balabagui - Évelyne Gallet - Gatshens - Jean-François Lessard - Jérémie Bossone - Joseph Cantalou - Les Fouteurs de Joie - Marion Rouxin - Pascal Heuillard - Samir Barris

2010 : Coup d'Marron - Dimoné - Eddy la Gooyatsh - Lisa Portelli - Noga - Pascal Rinaldi - Patrick Consoli

2009 : Batlik - Eté 67 - Fred Radix - Frédéric Bobin - Martial - Orly Chap - Pierre Lautomne - Swift - Toufo - Trip In - Yoanna

2008 : Albert Magister - Gérald Genty - Jerrycan - Lune - Mike Carley - Nicolas Jules - Palinka - Presque Oui - Sarcloret - The Aim - Tom Poisson - Vendeurs d'Enclumes - Yéti

2007 : Céline Caussimon - Gaelle Cotte - La Rasbaia - Une Femme mariée

2006 : Guillo - Ivan Tirtiaux - Jean Dubois - Les Mauvaises Langues - Madjid Ziouane - Thierry Romanens - Thomas Pitiot

2005 : Aristide - Dimitri - Gildas Thomas - Labay - Laurent Madiot - Lezard Martien

2004 : Arman Méliès - Christine Kandel - Christophe Cerino - Guillaume Corpard - Malinko - Marc Delmas - Syrano

2003 : Adélaïde ma Grande - Alain Leamauff - Claude Delrieu - Dattas - Les Cosmopaulettes - Robin

2002 : Anis Trio - Anne-Marie Délès - David Carion - Pascal Assy - Pascal Garry - Stéfano


Transcription de l'interview de Phanee de Pool

Donc je suis Phanee de Pool. Dans une des chansons je dis que je suis sauterelle et hirondelle mais je pense que dans la vie de tous les jours, je me définirais plutôt comme une scandeuse de texte.
Je viens de Suisse et c'est un projet qui a une année, Phanee de Pool, c'est tout frais.

Je vous présente Roger a la basse, Romy au clavier, Patrick au rhythm, Jean le plus beau, Jean, ça c'est Jean, c'est lui mon coéquipier de scène, le vrai en qui j'ai confiance, le seul. Ici c'est Patricia, le pad. Je ne sais pas exactement à quoi ça sert mais c'est toujours utile d'un avoir un, ça fait bien de pouvoir tapoter. Ça c'est le looper ça, ça c'est vraiment le plus important, en fait, c'est l'ordinateur et le looper qui ont tous le mérite. Moi je ne vaux rien. Et puis tout ça est déposé sur des cageots puisque Phanee de Pool se devait bien d'avoir des cages à poules. N'est-ce pas ? Donc en bas t'as des cageots, voilà. De bêtes cageots qui ont certainement habité des poules, mais on n’a pas de preuves. Et surtout, là derrière c'est Svetlana, c'est ma pote puisque je voyage toujours seule et bien il fallait que j'ai une meuf avec moi, alors j'ai pris Svetlana. Ta vue la longueur de ses jambes ?

La base de mon travail sur scène c'est mon looper puisque c'est lui qui regroupe absolument toutes les boucles que je lance et qui les lance dans la régie et puis par-dessus je fais du slap.

Je suis une slappeuse, c'est un mélange entre slam et rap parce que je ne fais pas vraiment du rap parce que je parle quand même plus lentement qu'un rappeur mais je fais pas vraiment du slam parce que, de temps en temps, y'a un peu de mélodie dans ce que je dis. Je ne fais pas que de parler, et puis, ce qui est important de savoir c'est que je ne suis pas une chanteuse à voix, je suis une chanteuse à texte.

J'essaye de faire, de raconter le cynisme avec un peu de poésie parce que c'est vrai que, bah voilà j'ai 28 ans, je suis aussi consciente de l'allure que prend le monde et puis de toute façon, qu'on en rigole ou qu'on en pleure, le monde va continuer d'aller mal, moi je vais essayer de mettre un peu ce qui se passe sur terre, dans mon cœur, dans mes tripes, dans ma tête, dans la vie des gens, en musique avec un petit côté Candide que j'exploite mais que j'ai aussi dans la vie de tous les jours. Je suis une enfant adulte.

« Toutes les minutes », c'est un morceau qui explique ce qui se passe chaque minute sur Terre et ça commence par une liste en disant que chaque minute, 18 personnes meurrent de faim, 900 millions se serrent la main, puis après ça part justement dans un slam explicatif de ce qui se passe en disant que voilà, toutes les minutes dans le monde, quelqu'un dit que c'était mieux avant, au temps des Roi et des bouffons et puis ça s'enchaine un peu, sur ce qui nous entoure, sur ce qu'on vit au quotidien.

Je ne vais pas avoir de tabou de parler bah d'un attentat, de Daesh, d'homosexualité ou du fric dont on a besoin ou de ces sujets-là qui sont aujourd'hui au devant de la scène. Quand je monte sur scène, mon but premier, c'est clair que c'est de donner du plaisir aux gens. Après je suis une grande bileuse donc je ne suis jamais très bien avant de monter sur scène mais c'est toujours des moments qui sont super agréables.

Puis je joue aussi beaucoup sur l'humour donc mon but c'est autant d'émouvoir les gens, que de les faire rire, que de les faire réfléchir et c'est vrai que ces des défis chaque soir, chaque spectacle c'est pouvoir provoquer des émotions. En fait, c'est ça que je veux, je veux provoquer des émotions ! Comment, je m'en fous, mais je veux provoquer des émotions !

Nos connexions


La scène, le live

Nous écoutons, programmons, communiquons et réalisons.

Nos concerts

Le numérique

Nous captons, enregistrons, interviewons et diffusons.

Nos reportages

L'éducation

Nous participons à des projets éducatifs.

Notre participation

La lecture

Quelques articles écrits au fil des jours, à découvrir sur le thème de la musique.

Nos articles