ONLY LIVE

live

King Mensah

Vidéos ONLY FRENCH Tv

Quelques mots sur l'artiste ou le groupe

King Mensah

King Mensah

On ne présente plus King Mensah, grand chanteur du Togo, qui fait partie de ces artistes d'exception.

Il jouait pour l'occasion quelques morceaux pour le projet Electric Togoland.

Une prestation à la hauteur de son talent

PLAYLIST | Par artiste

2016 : Annette Campagne - Cathy Renoir - Darline Desca - Francofete - Hervé Peyrard - Koto Brawa - Le Ligand - Les Jeunes d'Asteure - LiA - Nabalum - Nawel Ben Kraïem - NiLem - Sahad & the Nataal Patchwork - Tina Mweni

2015 : Amen Viana - Barcella - BélO - Blue Crexx - Dicko Fils - Émilie Marsh - Fabian Tharin - Gabacho Maroc - Gasandji - Geneviève Morissette - Jaaq - King Mensah - Koppo - Les Frères Guissé - Mai Lingani - Monsieur Lune - Mustafa Naham - Patrick Kabré - Question de point de vue - Renya - Sahad

2014 : Ablaye Cissoko & Volker Goëtze - Alif Naaba - B.I.C. - Benoît Paradis Trio - Berty - Billie - Carlou D - Charlotte Parfois - Chloé Lacan - Dalton Télégramme - Des Fourmis dans les Mains - Electro Bamako - Elève Lapointe au Piquet - Eric Rwigema - Fredy Massamba - Hervé Lapalud - Iaross - Jerem - Pierrot Le Fou - William Baldé

2013 : David Sire - Faada Freddy - I Science - Kareyce Fotso - Khalid k - Le Cirque des Mirages - Lili Cros et Thierry Chazelle - Marka - Nicolas Fraissinet - Sébastien Lacombe - Souleymane Faye - Tomas Grand - Yoro N'Diaye

2012 : Cédric Gervy - Eric Toulis - Marc Aymon - Mell - Orlando - Scotch & Sofa - Zedrus

2011 : Aliose - Balabagui - Évelyne Gallet - Gatshens - Jean-François Lessard - Jérémie Bossone - Joseph Cantalou - Les Fouteurs de Joie - Marion Rouxin - Pascal Heuillard - Samir Barris

2010 : Coup d'Marron - Dimoné - Eddy la Gooyatsh - Lisa Portelli - Noga - Pascal Rinaldi - Patrick Consoli

2009 : Batlik - Eté 67 - Fred Radix - Frédéric Bobin - Martial - Orly Chap - Pierre Lautomne - Swift - Toufo - Trip In - Yoanna

2008 : Albert Magister - Gérald Genty - Jerrycan - Lune - Mike Carley - Nicolas Jules - Palinka - Presque Oui - Sarcloret - The Aim - Tom Poisson - Vendeurs d'Enclumes - Yéti

2007 : Céline Caussimon - Gaelle Cotte - La Rasbaia - Une Femme mariée

2006 : Guillo - Ivan Tirtiaux - Jean Dubois - Les Mauvaises Langues - Madjid Ziouane - Thierry Romanens - Thomas Pitiot

2005 : Aristide - Dimitri - Gildas Thomas - Labay - Laurent Madiot - Lezard Martien

2004 : Arman Méliès - Christine Kandel - Christophe Cerino - Guillaume Corpard - Malinko - Marc Delmas - Syrano

2003 : Adélaïde ma Grande - Alain Leamauff - Claude Delrieu - Dattas - Les Cosmopaulettes - Robin

2002 : Anis Trio - Anne-Marie Délès - David Carion - Pascal Assy - Pascal Garry - Stéfano


Transcription de l'interview de King Mensah

Je m'appelle KING MENSAH, je suis un artiste Togolais.

Après avoir fait plus de dix ans ici en France, j'ai décidé de rentrer chez moi. Je me suis dit, c'est très important, pour la construction de l'Afrique, culturellement, on essaie d'apporter quelques briques.
Ça fait bientôt, quinze ans que je vis chez moi, mais je suis toujours dans la musique traditionnelle et j'adore, voilà…

Mon père était chanteur traditionnel, ma mère aussi. Elle chante aussi. Mais à la maison à moi, il n'y avait pas la radio, ni la télévision, dans ma petite maison à Lomé là-bas.
Tous les soirs c'est le vieux qui racontait des contes, qui chantait pour nous. C'est mon père qui m'avait influencé. Mais il ne m'a pas poussé à faire comme lui, mais plutôt il m'a poussé à me connaitre et à faire comme moi-même.

J'ai souvent l'habitude de dire, qu'on nous a pris les feuilles et les tiges mais la racine ça nous reste. Il y a pas mal de gens qui disent : « oui, nous sommes des Africains, les blancs nous ont fait ceci, on nous a… »
Je dis Hé ! Là, on stoppe là ! Là, où on doit stopper, est que ceux qui nous prennent les feuilles et les tiges n'ont rien pris. La racine est restée.
Cette racine, vaut mieux continuer d'arroser la racine pour avoir nos tiges et nos feuilles, au lieu de continuer de courir derrière les feuilles et les tiges.
La racine pour moi, c'est d'où je viens, c'est cette musique traditionnelle là. C'est ce que j'ai envie de montrer aussi.
Il est temps aujourd'hui que tout le monde essaye de montrer ce qui est bien en lui.

Moi, je ne jette pas la pierre aux autres, s'il y a une personne vraiment que j'ai envie de lapider peut-être que ça va être encore moi-même, pour que ça me réveille, pour que moi-même je me réveille, pour faire face à ma vie, pour avancer. L'escargot passe, l'escargot laisse des traces. Ce n'est pas nous les gens qui allons passer sans laisser de traces. Mon combat de tous les jours, c'est de laisser des traces avec ma culture.

Mon premier album est sorti ici en 1996. J'ai huit albums déjà, et puis voilà, j'ai un peu… Comme disait mon père, le voyage est la plus grande université du monde.
J'ai eu cette chance de voyager de faire pas mal de chose un peu ailleurs.A quinze ans de carrière, j'ai fait un concert au stade de Kégué à Lomé. J'ai rempli le stade avec 30 000 personnes, donc tout, ça fait partie des choses que j'aime.

J'ai rencontré pas mal de choses aussi qui m'ont fait du mal. Mais je ne suis pas quelqu'un qui garde les habits qui me serrent, dans mes placards. Ce sont des choses plutôt qui me poussent à avancer.
Donc, je ne suis pas quelqu'un qui va vous dire, oui j'ai eu tellement de moments difficiles dans ma vie… Ça fait partie de moi. Ce sont des choses qui m'ont poussées à avancer.
Mais des fois même, je pousse même à dire aux gens : la mort de mon père m'a poussé à aller un peu plus loin. J'ai positivé la mort de mon père. Donc pour moi, je suis mon chemin et je dis, si je suis en face du bon dieu aujourd'hui, je lui dirai tout simplement merci, parce qu'il a fait dans ma vie est énorme.

Tous les gens disent, tu peux chanter en français en anglais pour une carrière internationale ? Mais je dis, si moi je chante en français pour une carrière internationale avec le français, ce n'est pas Johnny Halliday qui viendra chanter dans ma langue Togolaise, aussi quoi. J'essaie de vendre aussi d'où je viens, qui je suis, pour pousser un peu plus loin. Pour dire, je ne donne pas le nom français, mais des noirs américains à mes enfants. Pour nous les noms, ça a une signification, qui dit qui tu es et d'où tu viens. Si je vous dis aujourd'hui que mon nom est Mensah Ayaoui, ça a un sens. Ça veut dire, que je suis troisième garçon. Ayaouvi, je suis né un Jeudi. Pour nous le nom c'est l'adresse. Le nom ça dit, d'où tu viens qui tu es.

Des fois, je dis aux gens : tout le monde adore le chant des oiseaux, mais personne ne comprend ce que chante les oiseaux, donc on ne pousse pas à chanter, ni en anglais ni en français, pour dire tu fais une carrière internationale. Donc j'essaie de mettre plus d'où, je viens devant moi. Donc, tous mes albums, j'ai toujours chanté dans ma langue et je parle de combat là, Faut y aller, Faut y aller, Faut y aller… et il faut accepter de tomber dans le respect par chez nous. Il faut se lever après, il faut continuer le combat. C'est sur le ring, qu'on jette l'éponge, mais dans la vie quel qu'en soit le coup qu'on nous donne il faut toujours continuer ce combat-là.

Donc, la personne qui m'a vraiment inspiré, peut-être si on ne fait pas attention, je me dis c'est encore moi-même…

Nos connexions


La scène, le live

Nous écoutons, programmons, communiquons et réalisons.

Nos concerts

Le numérique

Nous captons, enregistrons, interviewons et diffusons.

Nos reportages

L'éducation

Nous participons à des projets éducatifs.

Notre participation

La lecture

Quelques articles écrits au fil des jours, à découvrir sur le thème de la musique.

Nos articles