ONLY LIVE

live

Les Frères Guissé

Vidéos ONLY FRENCH Tv

[Concert Interview]

Quelques mots sur l'artiste ou le groupe

Les Frères Guissé

Les Frères Guissé

Des guitares, des voix, et le charme de subtiles percussions font de leur musique un véritable régal. Elle accorde une grande place à l'acoustique.

Les années 2000 sont celles des tournées dans le monde entier. À cette période, ils enregistrent un nouvel album international cette fois-ci : Yakaar (2008), grâce notamment au soutien du groupe français Les Têtes Raides.

Depuis, ils enchaînent les concerts en Afrique, en Europe et sur le continent américain.

Les frères Guissé chantent en Peulh, leur langue maternelle, en wolof, en mandingue, et en français aussi. Ils revisitent souvent le répertoire africain.

En militants de l’écologie, Les Frères GUISSÉ ont fêté cette année les 10 ans du « Festivert », 1er festival sur l'environnement en Afrique et véritable plateforme de sensibilisation sur le développement durable et la promotion de l’économie verte. Pour eux, la culture est le meilleur moyen de dompter les peurs et les angoisses de chacun.

PLAYLIST | Par artiste

2016 : Annette Campagne - Cathy Renoir - Darline Desca - Hervé Peyrard - Koto Brawa - Le Ligand - Les Jeunes d'Asteure - LiA - Nawel Ben Kraïem - NiLem - Sahad & the Nataal Patchwork - Tina Mweni

2015 : Amen Viana - Barcella - BélO - Blue Crexx - Dicko Fils - Émilie Marsh - Fabian Tharin - Gabacho Maroc - Gasandji - Geneviève Morissette - Jaaq - King Mensah - Koppo - Les Frères Guissé - Mai Lingani - Monsieur Lune - Mustafa Naham - Patrick Kabré - Question de point de vue - Renya - Sahad

2014 : Ablaye Cissoko & Volker Goëtze - Alif Naaba - B.I.C. - Benoît Paradis Trio - Berty - Billie - Carlou D - Charlotte Parfois - Chloé Lacan - Dalton Télégramme - Des Fourmis dans les Mains - Electro Bamako - Elève Lapointe au Piquet - Eric Rwigema - Fredy Massamba - Hervé Lapalud - Iaross - Jerem - Pierrot Le Fou - William Baldé

2013 : David Sire - Faada Freddy - I Science - Kareyce Fotso - Khalid k - Le Cirque des Mirages - Lili Cros et Thierry Chazelle - Marka - Nicolas Fraissinet - Sébastien Lacombe - Souleymane Faye - Tomas Grand - Yoro N'Diaye

2012 : Cédric Gervy - Eric Toulis - Marc Aymon - Mell - Orlando - Scotch & Sofa - Zedrus

2011 : Aliose - Balabagui - Évelyne Gallet - Gatshens - Jean-François Lessard - Jérémie Bossone - Joseph Cantalou - Les Fouteurs de Joie - Marion Rouxin - Pascal Heuillard - Samir Barris

2010 : Coup d'Marron - Dimoné - Eddy la Gooyatsh - Lisa Portelli - Noga - Pascal Rinaldi - Patrick Consoli

2009 : Batlik - Eté 67 - Fred Radix - Frédéric Bobin - Martial - Orly Chap - Pierre Lautomne - Swift - Toufo - Trip In - Yoanna

2008 : Albert Magister - Gérald Genty - Jerrycan - Lune - Mike Carley - Nicolas Jules - Palinka - Presque Oui - Sarcloret - The Aim - Tom Poisson - Vendeurs d'Enclumes - Yéti

2007 : Céline Caussimon - Gaelle Cotte - La Rasbaia - Une Femme mariée

2006 : Guillo - Ivan Tirtiaux - Jean Dubois - Les Mauvaises Langues - Madjid Ziouane - Thierry Romanens - Thomas Pitiot

2005 : Aristide - Dimitri - Gildas Thomas - Labay - Laurent Madiot - Lezard Martien

2004 : Arman Méliès - Christine Kandel - Christophe Cerino - Guillaume Corpard - Malinko - Marc Delmas - Syrano

2003 : Adélaïde ma Grande - Alain Leamauff - Claude Delrieu - Dattas - Les Cosmopaulettes - Robin

2002 : Anis Trio - Anne-Marie Délès - David Carion - Pascal Assy - Pascal Garry - Stéfano


Transcription de l'interview de Les Frères Guissé

Les Frères Guissé, c'est un groupe de 3 frères, Djiby, Alioune et moi, Cheikh.

L'histoire des frères, Djiby, Alioune et moi Cheikh, nous nous sommes consacrés à la musique il y a très très longtemps. On a a habité un quartier qu'on appelle HAnne-YaraKh et on avait toujours des associations sportives et culturelles qu'on trouvait dans tous les quartiers ; des associations qui regroupaient des équipes de football, des troupes de théâtre et autre activité, qui se passent souvent pendant l'hivernage, en vacances. Et nous on a dirigé ces troupes théâtrales pendant lontemps. C'était des chants, des pièces de théâtre, des squetches, pour parler des maux du quartier, défendre la population. Et après, au bout de quelques années, on a vu un petit chemin qu'on a intégré, le groupe Dium Bagne,Jamm et tout. ça a commencé, c'était dans les années 88, 89, 90.

C'est toujours difficile hein, surtout quand on ne vient pas d'une famille de griot ; c'est toujours mal vu. Moi, mon papa était voilà Muezzin à la mosquée, il faisait l'appel à la prière tous les jours et de l'autre côté ses enfants qui faisaient de la musique, c'était très mal vu ! Il n'était pas du tout content, il n'était pas d'accord mais quand on a ça dans le sang, étant jeune, personne ne peut empêcher.

Et on a fait plusieurs groupes qui s'éclataient... c'est après qu'on s'est retrouvé, en famille, parce qu'on était que des chanteurs, on ne jouait pas d'instrument. Et quand on était dans le groupe, ça éclatait parce que c'était les autres grands groupes qui prenaient nos instrumentistes. Et à chaque fois que ça arrivait, le groupe s'éclatait et nous les chanteurs, nous restions sans rien faire. Et petit à petit, on s'est mis à gratter la guitare. Et la 3ème fois que le groupe a éclaté, voilà, on est resté chez nous sans se le dire. On était toujours dans la maison entouré de nos amis, entouré de nos familles, autour du thé, autour du bol de riz, toujours là Djibi et moi avec nos guitares, avec l'influence de beaucoup de musiciens, d'Afrique, du Sénégal, par exemple comme Seydina Insa Wade, de la côte d'Ivoire comme Djésabé Peter One. On écoutait de la musique profonde à la maison. Autour de nous, toutes les maisons autour, c'est la musique M'Ballack, la musique rythmique que les gens écoutaient et dansaient. Mais chez nous, des gens venaient pour écouter de la bonne musique. Des Chuck Men Joys, des Hugues MaSékéla à l'époque. Moi, j'avais 16 ans, j'écoutais Tania Maria au piano etc. Notre maison était la base, ce qui a fait que le groupe s'est formé dans la maison, en famille sans qu'on se le dise mais c'est venu comme ça...

Un jour il y a eu un concert, ici. C'était le mémorial de feu Prosper Niang. Y a Djibi et moi qui avons improvisé un concert au milieu de 30 groupes qui ont joué en orchestre. 12, 13, 15 personnes sur scène. Et nous on est venu, on était deux. Avec 2 guitares sèches, on a fait un concert, tout le monde l'a apprécié.

A la sortie, il y a Djiby qui croise un des musiciens qui lui dit :" Hé Boy, c'est ça votre chemin !"
Et voilà, depuis lors on s'est mis dans la tête qu'effectivement que c'était ça. Et on ne travailler que sur ça. Ce qui a fait vraiment le style du groupe Frères Guissé.

Les textes sont très importants dans notre musique, parce que c'est le reflet de la société, c'est ce que nous vivons, c'est l'amour que nous vivons, les rapports que nous avons, les problèmes qui se passent dans la société, les maux du pays, les bons moments aussi du pays. Il y a l'amour, la gaieté, les gens sont souriant, riches ou pauvres les gens sont bien.

On a une chance au Sénégal, c'est cette stabilité. Et nous avons très mal de voir qu'autour de nous il y a du feu partout en d'autre terme la guerre. On a même peur maintenant d'allumer la télé parce que ce ne sont que des mauvaises informations qui passent.

Au Sénégal nous sommes des Pulars du Nord du pays, le Fouta, qui fait tout le Nord du Sénégal à partir de Saint Louis. Nous sommes des Toucouleurs ! Certains disent Pulars et d'autres disent Peuls. Mais il faut dire que c'est à peu prés la troisième ou la quatriéme langue la plus parlée en Afrique.

Nous chantons à peu près dans trois voire quatre langues : En wolof, en Pular, en Français qui est la langue officielle et un tout petit peu en Anglais parce que c'est une musique ouverte , destinée à tout le monde.
Nous avons toujours refusé de jouer une musique destinée qu'aux sénégalais, ce qui fait que nous avons des rythmes d'ici, de la Guinée, de la Côte d'Ivoire, de l'Europe, des Etats Unis, donc de partout, mais toujours avec la base traditionnelle, acoustique du Sénégal.

On a beaucoup voyagé. D'ailleurs, les gens nous reprochent que c'est le groupe qui ne joue pas au Sénégal. Donc beaucoup de rencontres! Et on a tôt compris que la musique, c'était les collaborations !

Nos connexions


La scène, le live

Nous écoutons, programmons, communiquons et réalisons.

Nos concerts

Le numérique

Nous captons, enregistrons, interviewons et diffusons.

Nos reportages

L'éducation

Nous participons à des projets éducatifs.

Notre participation

La lecture

Quelques articles écrits au fil des jours, à découvrir sur le thème de la musique.

Nos articles